Depuis 2002 A comme Amour
  * Espace privé MEMBRES   * Devenir Membre   * Livres -   * Forum   * Comprendre l'Amour -   * Ternoise, écrivain...
Amour le site des rencontres gratuites
La photo en entier (et autres belles photos du site des rencontres gratuites versant Amour)
Plus infos et Acheter cet essai format ebook bas prix (papier 15 euros)

Qui est Stéphane Ternoise ?

Les secrets de la Princesse de Cadignan, Balzac (1799 - 1850) amour








Daniel D'Arthez, écrivain tout à son oeuvre... succombe au roman de la princesse de Cadignan... Comblé il n'écrira presque plus.
D'Arthez, double de Balzac, qui aimerait vivre l'Amour (il apprécie l'étrangère) mais redoute d'ainsi tarir sa verve créatrice. Art ou amour ?

En voyant venir la terrible faillite de l'amour, cet âge de quarante ans au-delà duquel il y a si peu de choses pour la femme, la princesse s'était jetée dans le royaume de la philosophe. Elle lisait, elle qui avait, durant seize ans, manifesté la plus g
Rande horreur pour les choses graves. La littérature et la politique sont aujourd'hui ce qu'était autrefois la dévotion pour les femmes, le dernier asile de leurs prétentions.

- Voici bientôt trois années que je passe dans une solitude entière, ce calme n'a rien eu de pénible... J'étais blasée d'adorations, fatiguée sans plaisir, émue à la superficie sans que l'émotion me traversât le coeur. J'ai trouvé tous les hommes que j'a
I connus petits, mesquins, superficiels ; aucun d'eux ne m'a causé la plus légère surprise, ils étaient sans innocence, sans grandeur, sans délicatesse. J'aurais voulu rencontrer quelqu'un qui m'eut imposé.
- N'auriez-vous jamais rencontré l'amour en essayant d'aimer ?
- Jamais... Comme vous, peut-être ai-je été plus aimée que ne le sont les autres femmes; mais à travers tant d'aventures, je le sens, je n'ai pas connu le bonheur. J'ai fait bien des folies, mais elles avaient un but, et le but reculait à mesure que j'av
Ançais! Dans mon coeur vieilli, je sens une innocence qui n'a pas été entamée. Oui, sous tant d'expérience gît un premier amour qu'on pourrait abuser ; de même que, malgré tant de fatigues et de flétrissures, je me sens jeune et belle. Nous pouvons aimer
Sans être heureuses, nous pouvons être heureuses et ne pas aimer ; mais aimer et avoir du bonheur, réunir ces deux immenses jouissances humaines, est un prodige. Ce prodige ne s'est pas accompli pour moi.
- Ni pour moi, dit madame d'Espart.
- Je suis poursuivie dans ma retraite par un regret affreux ; je me suis amusée, mais je n'ai pas aimé.

- Il n'est pas probable que nous trouvions dans l'arrière-saison, la belle fleur qui nous a manqué pendant le printemps et l'été.
- La question n'est pas là, reprit la marquise après une pause pleine de méditations respectueuses. Nous sommes encore assez belles pour inspirer une passion ; mais nous ne convaincrons jamais personne de notre innocence ni de notre vertu....
Pour résoudre un pareil problème, il nous faut un homme de génie. Le génie seul a la foi de l'enfance, la religion de l'amour, et se laisse volontiers bander les yeux... Si vous et moi nous avons rencontré des hommes de génie, ils étaient peut-être trop
Loin de nous, trop occupés et nous trop frivoles, trop entraînées, trop prises.
- Ah ! Je voudrais cependant bien ne pas quitter ce monde sans avoir connu les plaisirs du véritable amour, s'écria la princesse.

Depuis quelques mois, d'Arthez était l'objet des railleries de Blondet et de Rastignac, qui lui reprochaient de ne connaître ni le monde ni les femmes. A les entendre ses oeuvres étaient assez nombreuses et assez avancées pour qu'il se permît des distrac
Tions : il avait une belle fortune et vivait comme un étudiant ; il ne jouissait de rien, ni de son or ni de sa gloire.

D'Arthez laissa l'amour pénétrer dans son coeur à la manière de notre oncle Tobie*, sans faire la moindre résistance, il procéda par l'adoration sans critique, par l'admiration exclusive. La princesse, cette belle créature, une des plus remarquables créa
Tions de ce monstrueux Paris où tout est possible en bien comme en mal, devint, quelque vulgaire que le malheur des temps ait rendu ce mot, l'ange rêvé. Pour bien comprendre la subite transformation de cet illustre auteur, il faudrait savoir tout ce que
La solitude et le travail constant laissent d'innocence au coeur, tout ce que l'amour réduit au besoin et devenu pénible auprès d'une femme ignoble, développe de désirs et de fantaisie, excite de regrets et fait naître de sentiments divins dans les plus
Hautes régions de l'âme.

--- * héros biblique séduit par la belle Sara à son arrivée à Ecbatane.




Votre avis est autorisé ce jour :
Notez votre commentaire

romanautobiographique


toutes les photos du site.

Amour ? une valeur en soi ? question...
page suivante : - Adolphe Benjamin Constant

Le CONTACT écrivain.

Le roman événement Amour
Le roman événement Amour

Un Amour béton.
.


des rencontres gratuites.

Daniel D'Arthez, écrivain tout à son oeuvre... succombe au roman de la princesse de Cadignan...


romanautobiographique


toutes les photos du site.